Aller au contenu principal »

Rechercher sur le site

Vous êtes actuellement sur :

Ma première huile essentielle

Partagez ces informations :

Comment utiliser une huile essentielle ?

Il m'est très souvent rapporté, lors de mes ateliers d'huiles essentielles à usage familial, le même témoignage. Des personnes, très attirées par les huiles essentielles, en ont acheté quelques petits flacons et les ont finalement laissés dans l'armoire, par peur de les utiliser, et cela génère chez elles, une grande frustration. Il est cependant possible de les utiliser en toute sécurité moyennant quelques précautions d'emploi. S'informer sur la toxicité, les éventuels effets secondaires et faire le test de tolérance.

Il est très important de se sentir à l'aise avec elles pour bénéficier pleinement de leurs vertus et qualités. Aller à la rencontre d'une huile, c'est comme aller à la rencontre d'un ami. Et pour bien débuter cette relation, je vous conseille d'en découvrir une seule à la fois.

Sur quels critères choisir cette première huile ?

Cela dépend bien évidemment de l'utilisation que vous voulez en faire. Ce peut être pour une diffusion, pour le parfum en créant une atmosphère relaxante ou stimulante, ou pour purifier une pièce occupée par une personne contagieuse. Ce peut être pour l'utiliser en cuisine. Pour l'appliquer sur la peau, pour un usage cosmétique ou de bien être à travers le massage et les bains aromatiques. Ou encore dans un but thérapeutique. Dans ce cas, plusieurs pistes sont possibles. Mais quelle que soit celle que vous choisissez, vous ne pouvez pas faire l'économie d'une visite chez votre médecin, car lui seul est en mesure de poser un diagnostic sérieux.

Lorsque qu'un traitement aux huiles essentielles ne fonctionne pas, très souvent les huiles ne sont pas en cause. Le problème vient du fait que l'origine et la cause du désordre ont été mal identifiées et le traitement choisi inapproprié.

Une des pistes thérapeutiques est l'approche symptomatique :
"J'ai un bouton sur le nez, j'utilise l'huile essentielle qui va ôter le bouton sur le nez". (Je schématise, on l'aura compris).

Une autre piste est une approche de terrain, plus énergétique et vibratoire :
"Je suis en perte de vitesse, mon corps m'en informe en déclenchant tel symptôme. Plutôt que de lutter contre ce symptôme, je vais remonter mon système immunitaire, travailler sur mes faiblesses et mes peurs, alors il est fort probable que le symptôme disparaisse de lui-même, le message ayant été entendu".
On appliquera l'huile essentielle en petite quantité sur un point d'acupuncture ou sur le trajet d'un méridien, ou simplement en gardant le flacon dans la poche.

Il existe également l'approche olfactive :
Travailler uniquement avec l'odeur, une petite goutte d'huile essentielle que l'on dépose sur une bandelette de papier. Les yeux fermés, on laisse monter les sensations, les images et les souvenirs. C'est un remarquable moyen de déprogrammation des blessures émotionnelles.

Une autre approche plus chamanique :
Quelles sont les caractéristiques de cette huile qui entrent en vibration avec les miennes ? De quelle manière est-ce que cette huile m'interpelle ? Qu'a t-elle à me dire ? Qu'est-ce que cela provoque en moi ? De quelle manière est-ce que j'y réponds ?

Toutes ces méthodes sont passionnantes et déclinables à l'infini. Libre à vous de créer votre propre méthode et vos propres rituels.

De quelle manière choisir ma première huile ?

Le tout premier critère consiste à vous faire confiance, car vous seul savez ce qui est bon pour vous. Acceptez de recevoir cette information et ne mettez surtout pas en cause ce que vous sentez. C'est un acte d'humilité et de lâcher prise que notre mental adore saboter. Si vous êtes dans une boutique et que cela est possible, demandez à sentir quelques huiles essentielles. Votre odorat vous guidera et vous dira clairement vers laquelle vous orienter. S'il n'est pas possible de sentir les huiles, faites confiance à votre intuition. Si vous êtes devant un présentoir d'huiles essentielles, laisser votre main aller spontanément à la rencontre d'un flacon. Et si vous êtes devant votre écran, celle dont le nom vous viendra en premier à l'esprit sera certainement celle qu'il vous faut.

Une fois que vous avez votre flacon en main et que vous voulez travailler avec, ne l'ouvrez pas brutalement. Lorsque on aborde une personne endormie, on ne lui saute pas sur le dos ! Préférez lui faire faire quelques mouvements délicats d'aller et retour, pourquoi pas en lemniscat. Cela va la réveiller doucement et elle vous remerciera en vous révélant d'autant plus ses parfums merveilleux. Ensuite, très délicatement ouvrez le flacon et maintenez le à une dizaine de centimètres de votre nez.

Laissez monter.

Le dialogue s'installe.
Concentrez-vous. Vos sensations seront peut-être très agréables ou provoqueront un sentiment immédiat de rejet. Ce qui est certain, c'est que vos sensations ne seront jamais tièdes. Laissez évoluer. Une fois la surprise passée, vous verrez vos sensations moduler et l'odeur changer. Peut-être que cela sera encore plus agréable, ou dérangeant, entêtant, vous donnera envie de vomir, ou déclenchera un mal de tête et un léger malaise.

Tout cela fait partie de votre histoire.
Une odeur qui dérange est le signe d'un blocage dû à la présence d'une émotion négative. A ce stade, à vous de choisir si vous voulez refermer le flacon et le laisser dans le placard, ou continuer de travailler avec !

 

Mon panier

Votre panier est vide.

Newsletter

Newsletter